Bruits Aériens et d’impact

Les bruits aériens dérivent de l’excitation directe de l’air. La conversation, la musique, les bruits de trafic sont des exemples de bruits aériens.

Les bruits d’impact sont provoqués par l’excitation d’un moyen solide (mur, sol). Ils dérivent d’une action d’impact. Comme exemples de ce type de bruits on a, le martèlement, le déplacement de meubles, la marche, etc.

sons

Soluções Imperalum

impersom_pavimentosO IMPERSOM é uma solução que se destina a efectuar a redução dos sons de percussão em lajes divisórias de pisos. Trata-se de uma membrana de betume modificado APP, revestida na face inferior com granulado de cortiça, a qual deverá cobrir toda a laje e dobrar as extremidades de forma a não existir contacto directo entre a betonilha de assentamento e a parede. O acerto na parede efectua-se com o auxílio de uma faca.

A membranas IMPERSOM dispõem de uma zona de sobreposição, a qual não necessita de qualquer elemento de colagem.
Sobre o IMPERSOM, dever-se-á executar uma betonilha simples com um mínimo de 0,04 m, sobre a qual se executará / assentará o acabamento final.

impersom_tectosSoluções de condicionamento acústico constituídos por painéis de lã de rocha,os quais funcionam no interior de tectos falsos executados a partir de estruturas metálicas e placas de gesso cartonado. Tratam-se de soluções construtivas que permitem efectuar o isolamento a sons entre lajes divisórias de pisos, constituindo assim sistemas que reduzem os níveis de ruído, quer em construção nova quer em construção existente.

impersom_paredes

Soluções de condicionamento acústico constituídos por painéis de lã de rocha, os quais funcionam em paredes interiores e exteriores de edifícios. Tratam-se de soluções construtivas que permitem reduzir os sons aéreos, através da colocação de painéis de lã de rocha, especialmente concebidos para este efeito, dentro de paredes duplas de alvenaria de tijolo, de gesso cartonado ou mistas alvenaria / gesso cartonado.

imperacoustic

O IMPERACOUSTIC é uma solução que permite ampliar a performance acústica aos sons aéreos, transmitidos entre paredes divisórias ou lajes divisórias de pisos. Trata-se de uma membrana betuminosa de alta densidade, que permite essencialmente amortecer as vibrações de um suporte. A membrana IMPERACOUSTIC cria assim o novo conceito de sandwish acústica. Trata-se de soluções que recorrem a painéis de gesso cartonado, dentro das quais esta membrana é aplicada, formando assim excelentes soluções de acondicionamento acústico, quer para a construção, quer para reabilitação.

impercoquilha

No seguimento de uma política a melhoria das condições de conforto nos edifícios e de uma crescente preocupação com a qualidade acústica em obras de edificação vem a IMPERALUM apresentar um novo produto denominada IMPERCOQUILHA cujo objectivo é minimizar os ruídos resultantes do movimento de fluídos nas tubagens de descarga de águas residuais que constitui hoje uma das principais fontes geradoras de ruído em edifícios de habitação colectiva e /ou de serviços. IMPERCOQUILHA é um produto destinado ao isolamento acústico de tubagens de PVC cujas dimensões se ajustam aos diferentes tipos de tubos usados na obra de edificação. Este produto é obtido através de um processo de corte de placas de lã de rocha com densidade nominal 70Kg/m3, sendo posteriormente revestidos exteriormente com papel kraft.

Bandes de Fréquence

L’oreille humaine moyenne est capable de détecter des sons ayant des fréquences situées sur une gamme de 20 Hz. Afin de rendre possible les mesures de niveaux acoustiques sur une gamme de fréquence aussi vaste, il est parfaitement normal d’effectuer des analyses par bandes de fréquences avec une largeur prédéfinie et normalisée.

En ce qui concerne l’acoustique de bâtiments, on utilise des bandes de fréquences entre 100 Hz et 5000 Hz. Les valeurs des fréquences centrales et des limites – inférieures et supérieures – des bandes de fréquences qui s’utilisent en acoustique de bâtiments (octaves et tiers d’octave), se trouvent dans le tableau suivant:

bandas frequencia

Temps de Réverbération

Le temps de réverbération d’une enceinte, pour une bande de fréquences définie, correspond à l’intervalle de temps nécessaire pour que le niveau de la pression acoustique, sur cette bande, après l’interruption de l’émission d’énergie acoustique, diminue de 60 dB. La valeur du temps de réverbération dépend de la fréquence, de l’absorption acoustique des matériaux qui intègre l’environnement exposé (revêtements ou éléments définisseurs de cloisonnement), des objets se trouvant dans l’enceinte et du volume de l’enceinte.  Le schéma suivant illustre ce paramètre.

tempo

Affaiblissement Acoustique de Revêtements de Sol ou Systèmes de Plancher Flottant

 

L’affaiblissement acoustique fournit par des revêtements de sol ou par des planchers  – ΔLW -est défini par la différence entre l’indice d’isolement acoustique du sol non revetu não
L w,0 et l’indice d’isolement acoustique du sol avec l’application du revêtement, L n,w.

Niveau acoustique

Le niveau acoustique prétend traduire la pression acoustique pondérée perçue par l’oreille humaine et s’exprime en dB(A). Cette pondération est faite selon la formule suivante:

Nivel Sonoro

Dans cette formule, Lpi représente le niveau acoustique de chacune des bandes de fréquences i considérées dans la mesure et Ci les respectives corrections (maille A), qui, pour des mesures effectuées par bandes de fréquence d’une largeur d’une octave, se présentent dans le tableau suivant

Nivel Sonoro

Niveau de Pression et de Puissance Acoustique

Les valeurs de grandeurs relatives à l’acoustique, notamment la pression et la puissance acoustique, s’expriment par rapport à leurs niveaux, considérés par rapport aux valeurs de référence. Le niveau de pression acoustique, qui s’exprime en décibels, est donné grâce à la formule suivante:

niveis pressao_1

Pour cette équation, le carré de la valeur efficace de la pression acoustique, pour un intervalle de temps t, défini par (t 2 – t 1 ), est donné par:

niveis pressao_2

Le niveau de pression acoustique est normalement déterminé et présenté par bandes de fréquences d’une largeur d’une octave ou d’un tiers d’octave, identifiées respectivement par leur fréquence centrale nominale. En ce qui concerne le niveau de puissance acoustique d’une source particulière ou d’un équipement, celui-ci s’exprime en dB(A) et est donné grâce à la formule suivante:

niveis pressao_3

Où W représente la valeur de la puissance acoustique de la source ou de l’équipement.
Les valeurs de références citées sont, respectivement:
pour la pression acoustique –  P ref. = 2 x 10 -5 pascals; et pour la puissance acoustique – W ref. = 10-12  watts.

Longueur d’Onde

La longueur d’onde ? est définie par la distance entre deux crêtes successives d’une onde, ou la distance parcourue par perturbation pendant le temps correspondant à une période. La longueur d’onde dépend de la vitesse de propagation C et de la période ? de la perturbation. Elle est donnée grâce à la formule suivante:

comprimento onda

La longueur d’onde s’exprime en mètres.

Le Bruit de l’Air

Les mouvements d’un corps en vibration, le fonctionnement d’appareils radio et de télévision, les montées de gaz, etc., provoquent des perturbations dans l’environnement voisin. Ces perturbations se traduisent par des contractions et des dilatations de volumes d’air élémentaires auxquelles correspondent respectivement:
– une modification de pression, qui au repos est la pression atmosphérique P0
– un mouvement vibratoire des particules d’air

En propageant et en atteignant le précipité, ces perturbations impressionnent le tympan et par conséquent le système auditif humain. Ainsi, et dans certaines conditions, il s’agit d’un bruit.

som no ar

Pour un point A défini, la pression totale qui en résulte correspond à la somme de la pression atmosphérique P avec la pression due aux perturbations citées, désignée par P(t). Dans ces circonstances, on définit la pression acoustique, P(t), qui est fonction du temps, t, la grandeu.

som2

Vitesse de Propagation du Son

La vitesse de propagation du son représente la vitesse à laquelle les ondes sonores se propagent. C’est un vecteur perpendiculaire au front d’onde. D’un point de vue général, cette vitesse est indépendante de l’amplitude de la pression acoustique. Cependant, elle dépend des caractéristiques du milieu de propagation. Dans des conditions normales, on obtient les vitesses suivantes pour les milieux de propagation indiqués:

– Air = 340 m/s;
– Eau = 1460 m/s;
– Bois = 1000 a 4900 m/s;
– Ciment = 4000 m/s;
– Acier = 4700 a 5150 m/s;
– Verre = 5000 a 6000 m/s.

Manuel d’Acoustique

Systèmes Résonants

Les systèmes résonnants permettent, par absorption mécanique, de dissiper l’énergie acoustique dans des enceintes et ainsi, de modifier le temps de réverbération des enceintes. Ces systèmes peuvent se sous-diviser en deux types, les plaques vibrantes et les résonateurs de Helmholtz.

Les plaques vibrantes (illustration suivante) sont extrêmement efficaces, et conseillées, pour la correction d’espaces dans les bandes de basses fréquences, lorsque la distance de l’élément rigide (mur), à laquelle les systèmes poreux devraient être placés, commence à être trop importante.

Sistemas Ressonantes_1

La formule qui permet de déterminer la fréquence de résonance fr de plaques de ce type, avec masse superficielle m (exprimée en kg/m2 ) et éloignées de l’élément rigide par la distance d (en cm), est la suivante:

Sistemas Ressonantes_2

Les plaques vibrantes sont efficaces sur les basses fréquences du spectre, mais elles leur portent atteintes du fait qu’elles soient très sélectives – car elles sont dimensionnées pour une fréquence de résonnance spécifique. Afin de réduire la sélectivité en cause et permettre à la plaque d’absorber l’énergie acoustique sur une gamme de fréquences plus vaste, on peut mettre en place un matériel poreux sur sa face de scellement, obtenant ainsi un comportement plus vaste de fréquences.

Sistemas Ressonantes_3

Le résonateur de Helmholtz est défini par une cavité acoustique (p. ex. une bouteille sans bouchon) ou un système semblable.

Sistemas Ressonantes_4

L’incidence des ondes acoustiques sur la surface transversale de l’entrée du col implique des déplacements alternés à la masse d’air qui y est contenue, accompagnées par la dissipation d’énergie à cause du frottement de l’air contre les murs du col. Un résonateur est rhéologiquement modelé par un système de ressort-masse, avec amortissement, où l’air du col correspond à l’élément masse, l’air contenu dans le corps du résonateur à l’élément ressort et les mécanismes de dissipation d’énergie par frottement à l’amortissement respectif. De cette manière, on peut également définir une fréquence de résonance pour ce type de systèmes, avec un volume V, une zone de la section droite du « col » S et la longueur du « col » I:

Sistemas Ressonantes_5

Ce système est également sélectif du point de vue de la fréquence. Cependant, cette sélectivité peut être réduite grâce à l’introduction, dans le corps, du résonateur en matériel absorbant acoustique.

Matériaux Poreux

On appelle matériaux poreux, les matériaux dont la partie solide qui les constitue occupe seulement une partie de leur volume et l’autre partie est formée par de petits intervalles, ouverts vers l’extérieur et qui peuvent (ou non) communiquer entre eux. L’absorption acoustique se fait principalement par dissipation d’énergie due au frottement de l’air pendant la propagation au long des pores qui le définissent et aussi par viscosité et frottement interne de la vibration de la structure du matériau.

L’efficacité maximale de fonctionnement de ces systèmes est obtenue avec la mise en place du matériel dans la position pour laquelle la vitesse de vibration des particules d’air est plus grande (cf. Illustration suivante), permettant ainsi de réduire l’énergie cinétique de la vibration correspondente.

materiais porosos

La vitesse de vibration des particules est plus grande à une distance de ¼ de la longueur de l’onde, et par conséquent, la capacité de dissipation d’énergie du matériel.

Les processus de dissipation d’énergie qui se produisent dans ce type de matériaux dérivent beaucoup de la porosité qu’il présentent, étant, de ce fait, normalement efficaces pour des corrections acoustiques à réaliser dans le domaine des hautes fréquences (fréquences supérieures à 500 – 630 Hz).

Solutions pour la correction acoustique d’espaces

La capacité de dissipation d’énergie acoustique dans une enceinte définie est directement liée à l’absorption conférée par les revêtements existants (sur les parois, les sols et le plafond) ainsi que par les meubles et les autres éléments décoratifs ou fonctionnels qui se trouvent disposés au sein de cette enceinte.

La quantification de la dissipation d’énergie acoustique est effectuée grâce à la connaissance de la valeur du temps de réverbération.

Considérations Générales

 

La dissipation d’énergie acoustique dans une enceinte s’effectue, lorsque le champ acoustique établi est diffus (champ avec la même densité acoustique sur chaque point de l’espace), pour des conditions d’incidence sur les éléments du contour dans toutes les directions. Cette dissipation d’énergie se traduit par le coefficient d’absorption acoustique a du matériel sur lequel se produit l’occurrence en cause, sachant que ce coefficient se définit, pour chaque fréquence f, ou pour les bandes avec fréquence centrale fc, par la relation suivante:considerações_1

Si le contour de l’enceinte est constitué par des éléments de surface, Sn , de matériaux différents, on définit le coefficient d’absorption acoustique moyen, pour une fréquence donnée, ou une bande de fréquences, par la formule:

considerações_2

Lorsqu’une source acoustique commence à fonctionner dans un espace fermé, la puissance acoustique qui est émise est supérieure à la puissance dissipée autour et dans l’air existant dans cet espace. Cette situation évolue vers un état permanent dans lequel la puissance acoustique de l’émission est égale à la puissance qui correspond à la dissipation; dans le cas contraire, la valeur de la puissance acoustique dans l’espace en question augmenterait indéfiniment.

Dés que l’égalité mentionnée est établie, la puissance dissipée dans le contour est composée par deux parcelles, une due à la première incidence (champ acoustique directe), donnée par aW – où W représente la puissance acoustique de la source – , et une autre due aux n réflexions successives produite autour, de valeur (1-aW),qui constitue le champ réverbéré.
Le niveau de pression acoustique peut être calculé à partir du niveau de puissance acoustique de la source
Lw , com factor de direccionalidade D e constante acústica de espaço R.

considerações_3

Transmission Latérale

Les valeurs obtenues à l’aide des procédures présentées, lorsqu’il s’agit d’essais de vérification de performance réelle, tiennent compte de tous les processus de transmission d’énergie acoustique qui peuvent se produire entre les espaces présents (directs et latéraux). La transmission latérale est seulement comptabilisée, dans les indices décrits, lors de la réalisation d’essais sur chantier. Cette transmission s’effectue normalement à travers les joints ou des voies non comptabilisables.

Transmissão Marginal

Indice d’Isolement aux bruits d’impact

En ce qui concerne les bruits d’impact, la caractérisation de l’isolation assurée par les éléments de cloisonnement horizontaux se réalise, dans le domaine de la fréquence, à partir de l’obtention d’un spectre de radiation.
L’indice d’isolement aux bruits d’impact – se détermine par comparaison à l’aspect mentionné par la description conventionnelle présente dans la Norme EN ISO 717-2. Pour cela, on rapporte cette description à la courbe, afin que la valeur moyenne de l’écart dans le sens défavorable (conformément à l’illustration), calculée par division de la somme des écarts défavorables par le nombre total de bandes de fréquences, considérées lors de l’essai, soit la plus élevée possible, mais sans dépasser la valeur de 2 dB. L’indice d’isolement acoustique correspond à la valeur de l’ordonnée de la description conventionnelle de la référence pour la fréquence de 500 Hz, qui s’exprime en dB

percurssao

Indice d’isolement aux bruits aériens

En ce qui concerne les bruits aériens, la procédure de caractérisation de l’isolation acoustique des éléments de cloisonnement des bâtiments, se base principalement sur une description des pertes de transmission acoustique entre pièces.

L’indice d’isolement acoustique se détermine, par comparaison, par la description conventionnelle présente dans la Norme EN ISO 717-1. Pour cela, on rapporte cette description au diagramme des valeurs de la différence des niveaux de pression acoustique entre les enceintes émetteur et récepteur, corrigées, afin que la valeur moyenne de l’écart dans le sens défavorable (conformément à l’illustration), calculée par division de la somme des écarts défavorables par le nombre total de bandes de fréquences, considérées lors de l’essai, soit la plus élevée possible, mais sans dépasser la valeur de 2 dB. L’indice d’isolement correspond à la valeur de l’ordonnée de la description conventionnelle de la référence pour la fréquence de 500 Hz

Índice de Isol. a Sons Aéreos

Normes

L’indice d’isolement aux bruits aériens qui doit être assuré par les éléments de cloisonnement horizontal (sols) et vertical (murs) se désigne par D nw.

L’indice d’isolement aux bruits d’impact se désigne par L n,w et représente l’isolation acoustique de bruits d’impact qui doit être apportée par les éléments de cloisonnement horizontal des bâtiments.   Ces paramètres sont déterminés conformément aux méthodologies indiquées par les normes internationales EN ISO suivantes:

NP EN ISO 20140-3. Acoustique. Mesurage de l’isolement acoustique des immeubles et des éléments de construction. Partie 3 Mesurage en laboratoire de l’affaiblissement des bruits aériens par les éléments de construction.

EN ISO 140-4. Acoustics. Measurement of sound insulation in buildings and of building elements. Part 4 Field measurements of airborne sound insulation between rooms.

EN ISO 140-5. Acoustics. Measurement of sound insulation of façades and of façade elements. Part 5 Field measurements of airborne sound insulation between rooms.

EN ISO 717-1. Acoustics. Rating of sound insulation in buildings and of building elements. Part 1 Airborne sound insulation.

EN ISO 140-6. Acoustics. Measurement of sound insulation in buildings and of building elements. Part 6 Laboratory measurements of impact sound insulation of floors.

EN ISO 140-7. Acoustics. Measurement of sound insulation in buildings and of building elements. Part 7 Field measurements of impact sound insulation of floors.

EN ISO 717-2. Acoustics. Rating of sound insulation in buildings and of building elements. Part 1 Impact sound insulation.

EN ISO 140-8. Acoustics. Measurement of sound insulation in buildings and of building elements. Part 8 Laboratory measurements of the reduction of transmitted impact noise by floor coverings on a heavyweight standard floor.

NP EN ISO 140-9. Acoustique. Mesurage de l’isolement acoustique des immeubles et des éléments de construction. Partie 9 Mesurage en laboratoire de l’affaiblissement des bruits aériens par les faux plafonds avec lame d’air, entre locaux séparés intérieurs.

NP EN ISO 140-10. Acoustique. Mesurage de l’isolement acoustique des immeubles et des éléments de construction. Partie 10 Mesurage en laboratoire de l’affaiblissement des bruits aériens par les éléments de construction de petites dimensions

Nous utilisons cookies propres et ceux de tiers pour améliorer le fonctionnement de ce web site et analyser statistiquement votre utilisation de ce web site, afin d'améliorer nos services et votre expérience en tant qu'utilisateur. Vous pouvez obtenir plus d'informations ou savoir comment désactiver ou modifier le paramètre de Cookies dans POLITIQUE DE COOKIES

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close