La capacité de dissipation d’énergie acoustique dans une enceinte définie est directement liée à l’absorption conférée par les revêtements existants (sur les parois, les sols et le plafond) ainsi que par les meubles et les autres éléments décoratifs ou fonctionnels qui se trouvent disposés au sein de cette enceinte.

La quantification de la dissipation d’énergie acoustique est effectuée grâce à la connaissance de la valeur du temps de réverbération.